L'homéopathie en Asie

Ganhi

L'homéopathie demeure très populaire dans les pays asiatiques, plus particulièrement en Inde, au Sri Lanka et au Pakistan.

En Inde, l'homéopathie est la deuxième médecine officielle du pays. Sa popularité s'explique notamment par le soutien apporté par Mahatma Gadhi, qui assura que «l’homéopathie est la méthode la plus avancée et la plus raffinée pour traiter les patients d’une façon économique et non violente». En Inde, plus de 100 millions de personnes dépendent uniquement de l'homéopathie pour se soigner. D'après un sondage mené par AC Nielson, tandis ce que 62% des utilisateurs homéopathiques n'ont jamais tenté l'allopathie, 82% ne désirent pas se convertir à un autre type de traitement médical.

Il est également marquant que Mère Thérésa ait décidé d'ajouter les soins homéopathiques à des missions religieuses. Elle ouvrit donc en son tout premier dispensaire homéopathique à Calcutta en 1950. Elle s'intéressa à l'homéopathie notamment en raison de son faible coût ainsi que son efficacité.

L’Inde dispose aujourd'hui de plus de 120 grandes écoles médicales homéopathiques, et 300.000 médecins homéopathes. 



×