Mode d'emploi

 Comment choisir le médicament homéopathique adapté?

Supposons que vous souffriez d'un rhume aigu, qui vous gêne terriblement. Que vous prescrira un homéopathe? Tout d'abord, il faut savoir que la réussite du traitement est fondée sur une observation pointilleuse des symptômes du patient. Cette étude peut paraître longue et fastidieuse mais elle est indispensable au bon fonctionnement du produit. A partir de là, il est possible à l'homéopathe de vous prescrire  les médicaments adaptés à votre pathologie.

Toujours dans le cas d'un rhume, l'homéopathe vous demandera sûrement de préciser la couleur des écoulements nasaux. Selon la couleur, les produits prescrits pourront être différents, par exemple :

  • Blanc d'œuf : NUX VOMICA
  • Jaune : PULSATILLA
  • Vert : KALIUM BICHROMICUM

Il vous demandera également quelles étaient les conditions météorologiques lors de l'apparition de votre rhume, et là encore son traitement pourra varier, par exemple :

  • Par temps humide : DULCAMARA
  • Froid et sec : ACONIT

Enfin, il voudra connaître les symptômes dont vous souffrez :

  • Irritation des yeux : EUPHRASIA
  • Irritation du nez suite à l'écoulement : ALLIUM CEPA
  • Chatouillement du palais, du nez et des éternuements : SABADILLA
  • Sensibilité des gencives : MERCURIUS SOLUBILIS

Comment choisir sa dilution?

Les basses dilutions, c'est à dire entre 4 et 5 CH, traitent l'organe. On les utilise notamment pour les maladies aiguës, ainsi que pour les maladies chroniques, même s'il existe des exceptions.

Les moyennes dilutions, à savoir entre 7 et 9 CH, traitent un système, tel que le système digestif par exemple.

Enfin, les hautes dilutions, au-dessus de 9 CH, agissent notamment sur l'aspect psychique, et ont tendance à agir plus rapidement.

Comment prendre le médicament?

Quelle que soit la forme (granules, poudres ou comprimés), il faut laisser fondre le médicament sous la langue. C'est le moyen le plus simple et le plus efficace d'administration. En outre, afin d'assurer l'absorption maximale, il faut éviter tout mélange avec une boisson ou des produits alimentaires. Il est donc préférable de prendre le produit en dehors des heures de repas.

Les dosages sont strictement identiques pour l'enfant, l'adulte et même les animaux, quelle que soit la masse.

Quand prendre le médicament?

Comme évoqué précédemment, il est préférable d'absorber le remède entre les repas et de manière la plus régulière possible.

Les substances à éviter avec la médication?

Il n'existe pas de substance qui soit considérée comme dangereuse à prendre en association avec les médicaments homéopathiques. Cependant certains produits ont la capacité d'empêcher l'efficacité du médicament. Il faut éviter notamment de consommer du camphre, que ce soit sous formes de gouttes nasales ou de crème, pendant la durée du traitement. Par ailleurs, le dentifrice à base de menthe ou de fluor sont également à éviter durant cette période.

Où se procurer les médicaments?

Les produits homéopathiques sont en vente libre dans toutes les pharmacies en France. Le prix de vente d'un tube de granules est d'environ 2 Euros, sachant qu’une partie est remboursée par la Sécurité Sociale s'il y a prescription par un médecin.