L'effet Placebo et Nocebo

L'effet Placebo

Nous connaissons tous ce sentiment de faim dévorante qui se dissipe dés la première bouchée. Cette impression d'aller mieux en sortant de chez le médecin, même sans avoir absorbé un seul médicament. Nous sommes donc tous victimes de l'effet placebo, « l'effet subjectif, mais bien réel, qui renforce l'efficacité de tout geste thérapeutique, même inadapté. » (Audrey Vautherot)

L'effet PlaceboCette définition vient-elle appuyer la thèse selon laquelle les adeptes de l'homéopathie soient simplement victimes d'un effet placebo ? La guérison est-elle due qu'au psychisme du malade ? C'est cet argument qui nourrit de nombreux débats aujourd'hui, et qui est utilisé par les adversaires de l'homéopathie. En effet, l'absence d'expérience pouvant faire la preuve de la présence de la substance initiale après multiples dilutions, contribue au scepticisme face à cette technique médicale.

Soutenant cette thèse, la prestigieuse revue médicale britannique The Lancet a conclu en 2005, dans son article: "Are the clinical effects of homoeopathy placebo effects? Comparative study of placebo-controlled trials of homoeopathy and allopathy", que les effets bénéfiques des produits homéopathiques n'étaient nullement dûs aux substances actives présentes dans les granules mais à l'effet placebo. A la parution de cet article, le principal fabricant de produits homéopathiques, les laboratoires Boiron, a commenté le fait que ces méta-analyses concluent  finalement à l'efficacité de l'homéopathie, bien  qu'étant présentées comme négatives. Boiron remet également en cause la démarche scientifique retenue, et soulève la question d'un acharnement à décrédibiliser l'homéopathie. En tout état de cause, Boiron perd 7% de son chiffre d'affaires.

Nombre d'homéopathes revendiquent, eux, la présence d'effet de leurs produits. Ingrid Schutt, par exemple, résume en quelques points en quoi l'effet placebo seul ne peut être à l'origine du succès d'un traitement homéopathique :

1. L'homéopathie soigne les bébés, même quand ils dorment.

2. L'homéopathie soigne de la même manière, des troupeaux entiers de bétails.

3. L'homéopathie est capable de soigner quelques traumatismes (l'Arnica pour les ecchymoses ou les luxations).

4. L'homéopathie n'est pas une croyance ni une religion.

5. L'effet de l'homéopathie est connu et prévisible.

6. La guérison suite à un traitement'homéopathique est durable.

Elle affirme que "la chasse à sorcière ne date pas d'hier" et que "l'heure est à jeter tout ce que la science ne comprend pas."

L’éditorialiste du Lancet, de son coté, écrit que le débat continue depuis 150 ans. "Plus les preuves de la validité de l’homéopathie se diluent, plus sa popularité semble grandir", lance-t-il.

L'effet Nocebo

L'effet nocebo est "l'alter égo négatif" du placebo, autrement dit l'inverse. C'est la raison pour laquelle un médicament quelconque est efficace ou pas.  Cet effet est à l'origine des effets secondaires désagréables occasionnés par la prise d'un médicament chimiquement inactif. En outre, cet effet peut expliquer pourquoi certains médicaments, lorsque le patient est convaincu de leur absence de fonction, n'aient aucun effet sur le patient.

Il est possible que cet effet nocébo existe dans le cadre de l'homéopathie. Cela expliquerait pourquoi certains individus, persuadés du non-fonctionnement de cette démarche thérapeuthique, ne voient aucun effet suite à la prise du produit.



×